Please reload

Mon enfant ment , que faire ?

 

Il est souvent difficile de comprendre et d’accepter les mensonges de nos enfants. Pourtant, mentir fait partie de leur développement et de leurs apprentissages. Avant 6 ans, l’enfant a un imaginaire très débordant, il confond l’erreur et le mensonge et ne distingue pas la part entre le réel et l’imaginaire. Ce n’est que vers 7 ans, période où s’éveille sa conscience, que cette distinction commence à se faire.

 

1 - Face au mensonge, rien ne sert d'accabler votre enfant 

 

Lorsque votre enfant ment, rien ne sert d'en rajouter pendant des heures ou de l’obliger à dire toute la vérité, rien que la vérité. Cela ne fait que renforcer ce comportement. Dédramatisez et offrez lui la possibilité de vous dire la vérité en ayant une attitude calme et détachée. Par exemple, vous pouvez lui dire : « Tu es sûr de ce que tu dis là ? j’ai l’impression que ce n’est pas tout à fait vrai ».

 

Vous pouvez utiliser des livres pour aborder certaines notions comme la confiance par exemple, ou l’intimité car un enfant a le droit d’avoir son propre jardin secret et de ne pas tout raconter à son parent.

 

 

2 - Etre plus à l’écoute du message que du mensonge

 

Derrière chaque mensonge se cache un message. Ne mettez pas un point final à l’échange que vous êtes en train de vivre avec votre enfant en lui disant par exemple : “c’est mal de mentir !”, “tu n’as pas honte !”, ou encore “tu es vilain !”. Porter un jugement hâtif ne favorise ni la confiance, ni le dialogue, ni la compréhension de ce message. Lorsque votre enfant ment posez-vous la question suivante : que cherche-t-il à me dire ?  

 

Les messages les plus courants sont les suivants :

 

1 - Il peut mentir pour éviter la punition :

 

il a fait tomber le vase sous vos yeux, et vous maintient « c’est pas moi ! ». Il veut tout simplement vous dire qu’il ne l’a pas fait exprès. Son intention n’est pas de vous mentir, mais d’éviter la punition.

 

Que faire ?

Inutile de le gronder ou de le punir. Cela ne ferait que le conforter dans ce comportement et l’encourager à vous mentir à nouveau lors de la prochaine bêtise. Au contraire, responsabilisez-le en lui apprenant à réparer ses bêtises.

2 - Il peut mentir pour grandir :

 

il aime vous raconter des histoires abracadabrantes ? Cette créativité est essentielle pour son développement psychique. En déformant la vérité, votre enfant s’individualise et expérimente sa pensée personnelle, indépendante de la vôtre. Il a un ami imaginaire ? il expérimente le monde et ce personnage l’aide à mieux se connaître.

 

Que faire ?

Accepter son ami imaginaire et rassurez-vous : bien souvent, il disparaît aussi rapidement qu'il est apparu, lors des premières amitiés, en chair et en os de l'enfant. 

 

3 - Il peut mentir pour imiter : 

 

montrer l’exemple est essentiel. Les enfants modélisent, c’est à dire qu’ils vous imitent. Soit il vous arrive de temps à autre, de faire de petits arrangements avec la vérité, soit, dans une mesure plus importante, de lui cacher des évènements qui vous affectent plus particulièrement ( la mort d’un proche par exemple ).

 

Que faire ?

D’une part, évitez de mentir devant lui. D’autre part, n’hésitez pas à partager les évènements marquants de votre vie, tout en utilisant des mots simples. C’est un très bel exemple d’honnêteté, de courage et de confiance.

 

4 - Il peut mentir pour plaire : 

 

Il pense devoir s’inventer des victoires, des réussites pour attirer l’attention des autres. C’est bien souvent le signe d’un manque de confiance en soi.

 

Que faire ?

Mettez en avant les choses qu’il sait faire, en vous appuyant sur des faits précis. Ainsi, vous l’aiderez à prendre conscience de ses qualités, de ses talents et à réaliser qu’il est intéressant en lui-même.

 

5 - Il peut mentir pour échapper à une situation qui le dérange : 

Il invente qu’il a beaucoup d’amis alors qu’il est seul, ou encore que vous avez gagné au loto alors que vous rencontrez des difficultés financières… Face à une situation confuse et/ou difficile pour lui, quand les émotions sont trop fortes et la vérité trop dure à dire, votre enfant peut utiliser le mensonge comme support de protection. C’est un moyen pour lui de se rassurer.

 

Que faire ?

Cela peut être le signe d’un profond mal-être. Soyez attentif à la gravité du mensonge et ouvrez le dialogue. Aborder les sujets délicats ( séparation - chômage…) avec votre enfant peut être l’occasion de clarifier la situation et de remettre les choses à leur juste place.

 

 

 

Share on Facebook
Please reload

NOUS SUIVRE
RECEVOIR LES NEWS
DERNIERS POST
Please reload

Rechercher par Tags
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Google+ Basic Square
  • LinkedIn Social Icon
Me contacter 
Menu
06.64.99.10.20
Restons connectés
  • Facebook Social Icon
  • YouTube Social  Icon
  • LinkedIn Social Icône
  • Google+ Icône sociale
  • Pinterest Social Icon
Mentions légales